Littérature & Théâtre
27 Euros
864 pages
ISBN : 978-2-258-07748-5
 
 



 
 

 

 

 

Actualité
Facebook

Editions Omnibus

 

Editions Omnibus

La Terre chinoise
Pearl BUCK

Avec cette trilogie, sommet de son oeuvre, Pearl Buck décrit de l'intérieur une famille de paysans chinois : poids des traditions, statut subalterne des femmes, organisation sociale quasi féodale. La Terre chinoise obtint le prix Pulitzer en 1932 (Pearl Buck fut la première femme à l'obtenir).

Sommaire
  • La Terre chinoise
  • Les Fils de Wang Lung
  • La Famille dispersée
Quatrième de couverture

« C'était le dernier matin qu'il lui faudrait allumer du feu. Il l'avait allumé chaque matin depuis six ans que sa mère était morte. Il avait allumé le feu, fait bouillir et versé l'eau dans un bol qu'il portait dans la chambre où son père, assis sur son lit, toussait et cherchait à tâtons ses chaussures sur le plancher. Chaque matin depuis six ans, le vieillard avait attendu que son fils lui apportât de l'eau chaude. Désormais le père et le fils pourraient se reposer. Il allait venir une femme à la maison. »
Ainsi voit-on naître au début de La Terre chinoise les rêves de Wang Lung. Ils sont ceux d'un paysan de la Chine éternelle, attaché à sa terre, soumis aux traditions séculaires, quasi féodales. Mais nous sommes en 1931, et bientôt se lèveront les vents qui bousculeront cet ordre qu'il pensait immuable.
Préface de Peter Conn

Autres ouvrages de Pearl BUCK