Dictionnaire & Documents

Disponible le 04/05/2017.
576 pages
ISBN : 978-2-258-14267-1
 
 



 
 

 

 

 

Actualité
Facebook

Editions Omnibus

 

Editions Omnibus

Madame de Staël ou l'intelligence politique (Sa pensée, ses amis, ses amants, ses ennemis... )

Elle fut un des meilleurs et le plus méconnu de nos penseurs politiques. La preuve par les témoignages : les siens, ceux de ses amis, de ses amants et de ses ennemis – dont le pire, Napoléon Ier.

Quatrième de couverture

Germaine de Staël a eu l'honneur d'être haïe par Napoléon. “Honneur”, certes, car, machiste par éducation et par tempérament, Napoléon méprisait tellement les femmes qu'il n'aurait pas pris la peine de croiser le fer si cette ennemie-là n'avait été manifestement si supérieure et si puissante.
C'est la moindre des raisons de s'intéresser à une vie fort tumultueuse dans les sentiments, mais infiniment sage dans la pensée. Fille de Necker, ministre réformateur de Louis XVI, elle a étudié l'économie politique comme d'autres le piano ou la broderie. Reconnue très jeune comme capable de faire et défaire les carrières, elle est courtisée et aimée malgré sa sympathique laideur par les hommes de la Révolution... avant d'être obligée de fuir pour sauver sa tête. Elle continue à régner sur le monde intellectuel, depuis son exil, le château de Coppet, véritable creuset des idées européennes libérales.
Passionnée par les idées, Germaine est aussi passionnée par les hommes, qu'elle choisit avec moins de discernement qu'elle ne juge les événements de son temps : le noble Narbonne-Lara, le Suédois Ribbing, Benjamin Constant, l'Austro-irlandais O'Donnell, jusqu'à Albert de Rocca, cet officier de vingt-trois ans qu'elle épouse quelques années avant sa mort, le 14 juillet 1817 – date ô combien symbolique pour cette héritière directe de la France des Lumières.
--
Textes de présentation et de liaison de Michel Aubouin.
Lettres de Mme de Staël, extraits de ses textes politiques et de ses romans, textes et extraits de lettres de Chateaubriand, Talleyrand, Napoléon, Benjamin Constant...