Science-fiction
25 Euros
1152 pages
ISBN : 978-2-258-06642-7
 
 



 
 

 

 

 

Actualité
Facebook

Editions Omnibus

 

Editions Omnibus

Romans et nouvelles
Théodore STURGEON

Cette oeuvre puissamment originale vaut à Sturgeon une place à part – et de tout premier plan – dans la littérature de l'imaginaire.

Sommaire
  • Cristal qui songe
  • Les Plus qu'humains et autres oeuvres
  • sommaire complet
Quatrième de couverture

Theodore Sturgeon (1918-1985) fait partie de ces très rares écrivains à être considérés comme classiques et à faire l'objet d'un culte. Il a donné deux romans, Cristal qui songe et Les plus qu'humains, ce sont des chefs-d'oeuvre de l'étrange, et une somme impressionnante de nouvelles, qui font de lui un maître incontestable du genre ; il nous parle d'enfance, de solitude, de marginalité, de l'étranger ou de l'exclu : l'homme dans toute sa fragilité et sa différence.
« Une histoire de science-fiction est une histoire construite autour d'êtres humains, avec un problème humain et une solution humaine, et qui n'aurait pu se produire sans son contenu scientifique. » Plus qu'une définition, voici sa vision de la littérature.
Le présent recueil regroupe ses deux romans, un choix de vingt-neuf nouvelles, ainsi qu'un texte autobiographique inédit, Argyll, dans lequel Sturgeon raconte son enfance difficile, et qui éclaire de façon magistrale cette oeuvre exemplaire.
Romans : Cristal qui songe ; Les plus qu'humains ;
Nouvelles : Ça ; Une cargaison ; L'Ile des cauchemars ; Dieu microcosmique ; Hier c'était lundi ; L'Egoïste absolu ; La sorcière du marais ; Le Bâton de Miouhou ; Les Mains de Bianca ; Et la foudre et les roses ; Ci-gît Syzygie ; La Tombe et le pied ; La Merveilleuse aventure du bébé Hurkle ; Faites-moi de la place ; Un don particulier ; Une soucoupe de solitude ; La Clinique ; L'Eveil de Drusilla Strange ; Synapse 16 sur Bêta ; Parcelle brillante ; Les Talents de Xanadu ; La Peur est une affaire ; Une fille qui en avait ; L'Autre Celia ; Celui qui lisait les tombes ; L'Homme qui a perdu la mer ; L'Amour et la mort ; Si tous les hommes étaient frères... ; Sculpture lente ;
Argyll, texte autobiographique traduit par René Beaulieu
Edition établie et préfacée par Jacques Goimard